Partager avec votre communauté

Aker Carbon Capture (ACC) et Siemens Energy ont signé un protocole d’accord visant à développer des offres combinées de solutions de captage du carbone applicables aux turbines à gaz et aux centrales électriques à gaz.

Les parties exploreront une collaboration technologique pour faire progresser davantage l’optimisation technique dans l’ensemble du processus de production d’électricité et de capture du carbone en combinant la technologie de capture HSE-friendly d’ACC avec le portefeuille d’offres leader du marché de Siemens Energy dans le secteur de l’énergie. ACC et Siemens Energy exploreront également des moyens d’accélérer conjointement le développement de grands projets à l’échelle mondiale.

La collaboration mondiale se concentrera dans un premier temps sur le marché européen de la production d’électricité nouvelle et existante à faible émission de carbone, où une combinaison de nouvelles turbines et de captage et stockage du carbone (CSC) peut fournir des solutions durables adaptées au 21e siècle.

«Le mouvement vers des émissions nettes de carbone nulles s’accélère dans tout le secteur de l’énergie», a déclaré Karim Amin, vice-président exécutif pour la production d’électricité chez Siemens Energy. «Nous sommes heureux de coopérer avec Aker Carbon Capture en fournissant à nos clients des turbines à gaz hautement efficaces équipées de solutions de captage du carbone hautement efficaces pour soutenir leurs parcours de décarbonisation.»

«La vitesse de la transition énergétique doit être encore accélérée et des partenariats industriels sont nécessaires pour alimenter la transformation», déclare Valborg Lundegaard, PDG d’Aker Carbon Capture. «Je pense personnellement qu’une collaboration entre Aker Carbon Capture et Siemens Energy peut créer une dynamique significative sur le marché.»

Les centrales électriques au gaz ont contribué à 23% de la production mondiale d’électricité en 2019, selon l’Agence internationale de l’énergie. En Europe, la consommation de gaz dans la production d’électricité a augmenté d’environ 4% à mesure que les pays sont passés du charbon au gaz, réduisant ainsi les niveaux d’émissions. L’application de la capture du carbone aux centrales électriques au gaz limite les émissions qui pénètrent dans l’atmosphère et, dans de nombreuses régions, soutient davantage les arguments en faveur de l’énergie au gaz dans le cadre d’un mix énergétique durable.

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •