Partager avec votre communauté

L’Algérie perd sa place de fournisseur principal en gaz de l’Espagne .L’Algérie perd sa place de fournisseur principal en gaz de l’Espagne .l’Algérie n’est plus le plus grand exportateur de gaz naturel vers l’Espagne et a été brutalement détrônée par les États-Unis, pratiquement autosuffisant et exportateur de gaz et de pétrole. La donne a changé depuis le bond du gaz de schiste aux USA; coïncidant avec l’arrivée de Donald Trump et sa nouvelle stratégie visant à diversifier les clients au niveau des marchés étrangers.

Ainsi, la grande puissance nord-américaine a saisi le monopole sur une grande partie du marché européen, étant depuis des décennies; le client numéro un de l’exportation nationale d’hydrocarbures. Alors qu’en 2018, l’Algérie avait couvert près de 48.5% du gaz naturel consommé en Espagne,selon  les données de Cores, la société qui gère les réserves espagnoles d’hydrocarbures, ont révélé « qu’un revirement brusque est arrivé en 2019 avec une baisse des achats espagnols en hydrocarbures en provenance de l’Algérie de 38.4% ».

Selon Cores, les USA auraient couvert en février dernier, 27% des importations espagnoles de gaz naturel soit 7.924 GWh, devenant par la livraison d’une quantité pareille en gaz naturel « le principal fournisseur (…), pour la première fois depuis que les données sont disponibles », cité par le site économique Al Iqtisadia. Contrairement à l’Algérie qui durant le même mois n’avait couvert que 22.6% du total des importations espagnoles en gaz naturel, précise la même source.

 

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •