Partager avec votre communauté

Un travailleur de la mine d’or d’Obuasi d’AngloGold Ashanti au Ghana a été testé positif au coronavirus dimanche, a indiqué la société, le deuxième cas connu de virus sur un site minier en Afrique.

AngloGold Ashanti a déclaré que les opérations à la mine d’Obuasi, où la production d’or augmente, se poursuivraient.

L’employé infecté – un Ghanéen qui vit dans un logement minier et était récemment revenu de Grande-Bretagne – est en situation d’isolement. AngloGold Ashanti a déclaré qu’il travaillait avec le ministère de la Santé du Ghana pour retrouver tous les contacts.

Le personnel non essentiel travaillera à distance jusqu’à nouvel ordre et tout voyageur arrivant sera soumis à une auto-quarantaine obligatoire de deux semaines, a indiqué la société.

« Anglogold Ashanti Ghana reste dans un état d’alerte et de préparation élevé pour faire face au défi mondial présenté par l’épidémie de COVID-19 », a déclaré la société.

À ce jour, le Ghana a signalé six cas de nouveau coronavirus. Lundi, la Tanzanie, le Libéria, le Bénin et la Somalie ont confirmé leurs premiers cas de virus qui se sont propagés dans 30 pays africains.

Endeavour Mining a précédemment rapporté qu’un travailleur de sa mine de Houndé au Burkina Faso avait contracté un coronavirus, également après un voyage en Grande-Bretagne.

 

 

Par Helen Reid; Édité par David Clarke

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •