Partager avec votre communauté

Pour atteindre ses objectifs en matière d’industrialisation, l’Angola devra investir 23 milliards $ dans l’accroissement de ses capacités de production et de distribution électrique d’ici 2025. Elle pourra ainsi faire face à sa demande qui aura quadruplé, s’établissant à 7 200 MW.

L’Angola doit accroître significativement ses capacités de production et de distribution électrique au cours des cinq prochaines années pour atteindre ses objectifs en matière d’industrialisation et de résilience aux aléas du secteur des hydrocarbures. Une progression qui nécessitera une collaboration accrue entre les secteurs publics et privés afin de faire face à une demande électrique de 7 200 MW en 2025, selon l’agenda Angola Energy 2025.

Cette demande équivaut au quadruple du niveau actuel du deuxième pays le plus industrialisé du continent après le Nigeria. « Vous ne pouvez étendre l’industrialisation d’un pays sans sécuriser son alimentation en électricité. C’est en vertu de cela que le gouvernement envisage d’investir 23 milliards $ dans son plan énergétique d’ici 2025. Il aura besoin pour cela de l’appui du secteur privé », a affirmé Maria da Cruz, la présidente et directrice exécutive de la chambre de commerce USA-Angola.

Dans son plan énergétique, le pays ambitionne de créer de nouvelles capacités de production et de distribution électriques soutenues par les énergies renouvelables.

 

Source : Agence Ecofin

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •