Partager avec votre communauté

L’Emerging Africa Infrastructure Fund prête 29 millions d’euros pour soutenir la construction d’une centrale solaire de 30 MW pour alimenter le réseau national, marquant le 20e projet d’énergie propre pour l’EAIF.

Le Burkina Faso vient d’obtenir une nouvelle usine d’énergie renouvelable à grande échelle. Située à quelque 250 km au sud-est de la capitale du pays, Ouagadougou, près de la ville de Pâ, la nouvelle centrale solaire fournira toute l’électricité qu’elle produit à la société nationale d’électricité du Burkina Faso, La Société nationale d’électricité du Burkina Faso (SONABEL) .

L’Emerging Africa Infrastructure Fund (EAIF), membre du Private Infrastructure Development Group (PIDG), prête au développeur du projet, Urbasolar SAS, 80% du capital nécessaire à la construction de la nouvelle installation de 30 MW. L’EAIF est le seul prêteur du projet, fournissant 29 millions d’euros sur les 35,4 millions d’euros de coûts de développement estimés. La clôture financière (le transfert de fonds du prêteur à l’emprunteur) est prévue pour le deuxième trimestre de l’année.

Urbasolar a été sélectionné comme développeur à la suite d’un appel d’offres lancé par SONABEL. Urbasolar construira et exploitera l’usine et la construction devrait être achevée d’ici 18 mois.

 

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •