Partager avec votre communauté

La population de la Côte d’Ivoire s’est considérablement accrue ces dernières années dont celle du district des lagunes . En effet, la population ivoirienne est passée de 22 000.000 habitants en (2014) à 25 364 617 habitants en 2020.

Cette croissance s’est accompagnée d’une forte urbanisation et d’une croissance industrielle non contrôlées. A cela s’ajoute un non-respect de la règlementation environnementale, on cite le non-respect de la mesure d’interdiction de la production, de l’importation, de la commercialisation, de la détention et des sachets plastiques, décrété par le gouvernement ivoirien depuis le 22 mai 2013 pour lutter contre la pollution plastique qui représente l’une des causes du réchauffement climatique.

La Production de déchets plastiques

La production importante de déchets plastiques estimées à 280 tonnes /jour, dont seulement 5% sont recyclés et les emballages issus de la transformation du bois présent sur le marché utilisé comme une alternative aux sachets plastique inscrit la Côte d’Ivoire dans une crise environnementale car la déforestation et la pollution plastique contribuent au réchauffement climatique. Cette situation affecte toute la population et particulièrement celle du district des lagunes. Effectivement, les sachets après utilisation se retrouvent dans les rues, les caniveaux, les places publiques, sur les plages et dans les pires des cas sont brulés, ce qui a pour effet d’augmenter les gaz à effet de serre, de détruire l’environnement et d’occasionner des inondations et de favoriser la prolifération de moustiques qui occasionne des maladies telles que le paludisme et la dengue.

Inondation Abidjan

 

Pour remédier à cette crise environnementale (changement climatique dû à la pollution plastique et à la déforestation) la jeune entrepreneure propose  la solution Agri Banana qui consiste à obtenir des sacs d’emballages en papier végétal 100% Biodégradable à partir de la transformation du tronc de bananier. Bananier qui atteint sa taille maximale tous les 9 mois contrairement au bois.

La Banane plantain

 

Avec son projet innovant AGRIBANANA, Salimata TOH épse N’GUESSAN, jeune ivoirienne  rafle en 2019, le 2e prix catégorie startup débutante à la 5e édition du SARA lors du concours Agreen startup organisé par Digital Africa en partenariat avecl’AFD et le ministère ivoirien de l’agriculture. La même année le projet AGRI BANANA est
désignée demi-finaliste du concours BreizhAfrica et arrive au concours Social Business Compétition. En 2020 Agribanana est retenu pour une incubation de 6 mois avec l’incubateur OC Conners en partenariat avec les pays bas et reçoit le prix du meilleur projet 2020 de la fondation BJKD lors du concours du jeune entrepreneur de l’année 2020.

Agribana reçoit le prix du meilleur projet 2020 de la fondation BJKD

 

La solution Agribanana lutte contre la déforestation et est une alternative à l’utilisation des sachets plastiques, elle contribue également à la réduction des gaz à effet de serre car les sachets plastiques sont pour la plupart du temps incinérés par la population. Agribanana répond au 12,13,14 et 15 ième ODD (Objectifs de Développement Durable).

 

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •