Partager avec votre communauté

Huit communes ivoiriennes seront bientôt sélectionnées comme bénéficiaires de MuniWash. Un projet financé par l’Usaid, qui vise à améliorer l’accès des populations ouest-africaines, aux services d’eau, d’assainissement et d’hygiène.

Le taux d’accès à l’eau potable devrait s’accroitre dans un avenir proche en Côte d’Ivoire. Ainsi, 8 des 201 communes que compte ce pays d’Afrique de l’Ouest seront bientôt dotées de techniques et d’équipements d’optimisation des services dans le domaine de l’eau potable.

MuniWash s’étend sur une durée de cinq ans (2019-2024). Le projet ouest-africain est mis en œuvre au Bénin et en Côte d’Ivoire par la société américaine d’ingénierie Tetra Tech en collaboration avec l’Association africaine de l’Eau (AAE). Le volet financier est supporté par l’Agence des États-Unis pour le développement international (Usaid), à hauteur de 18 millions de dollars.

Ce soutien de l’Usaid intervient à point nommé pour la Côte d’Ivoire, dont le gouvernement a annoncé en février 2020, un investissement de 291 milliards de francs CFA (480 millions de dollars) pour améliorer l’accès des populations à l’eau potable. Selon Ibrahima Berthé, le directeur général de l’Office ivoirien de l’eau potable (Onep), cet investissement devrait permettre au pays d’atteindre un taux de couverture de 95 % d’accès à l’eau potable.

Avec un taux d’accès à l’eau potable situé à 82 %, la Côte d’Ivoire, dans le cadre de son programme gouvernemental d’accès à l’eau, entend porter cette capacité à 100 % à l’horizon 2030. Un projet qui devrait nécessiter plus de 1000 milliards de francs CFA, soit environ 1,7 milliard de dollars.

 

Source Afrik

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •