Partager avec votre communauté

Sama Resources a publié mercredi une évaluation économique préliminaire qui montre que son projet ivoirien Samapleu a la capacité de soutenir une exploitation sur 20 ans. L’étude menée par le cabinet canadien DRA Global rapporte que la mine pourrait produire annuellement 3 900 tonnes de poudre de nickel carbonyle, 8 400 tonnes de poudre de fer carbonyle et 14 100 tonnes de concentré de cuivre.

Pour concrétiser ce potentiel, la compagnie devra investir un capital de pas moins de 282 millions $. La valeur actuelle nette après impôts du projet est estimée pour le moment à 391 millions de dollars et le taux de rentabilité interne à 27,2 %.

« Ces résultats mettent en évidence la valeur de l’actif de nickel-cuivre Samapleu pour l’entreprise », a commenté le PDG de Sama, Marc-Antoine Audet, précisant que les travaux d’exploration continueront afin de délimiter davantage les ressources des gisements qui pourraient comprendre également du palladium.

Sama est une société canadienne d’exploration et de mise en valeur des minéraux ayant des projets en Afrique de l’Ouest. Le 23 octobre 2017, Sama a annoncé avoir conclu une feuille de conditions contraignantes en vue de former un partenariat stratégique avec HPX TechCo Inc., une société privée d’exploration minière dans laquelle l’entrepreneur minier Robert Friedland est une partie prenante importante, afin de développer son projet Côte d’Ivoire Nickel-Cuivre et Cobalt en Côte d’Ivoire, Afrique de l’Ouest.

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •