Partager avec votre communauté

Au terme du mois d’octobre dernier, la production pétrolière égyptienne a diminué d’environ 26 600 barils par jour, soit une baisse de 4,2 % pour atteindre 602 580 barils par jour. C’est le plus faible niveau de production atteint par le pays depuis juillet 2009 où il s’était établi à 556 050 barils par jour.

Une situation qui affecte l’approvisionnement local, étant donné que le pays arabe produit normalement 55 à 60 % de ses besoins totaux en produits pétroliers.

Il faut cependant faire état des plans du gouvernement visant à doper l’offre pétrolière. Plusieurs cycles de licences ont été lancés à cet effet dans le bassin du Canal de Suez ou encore en mer Rouge.

L’Égypte est plus connue pour le boom de sa production gazière depuis 2015. Le pays a enregistré ces dernières années d’énormes découvertes de gaz naturel qui satisfont la demande nationale. Des plans sont en cours pour faire de l’Égypte la plaque tournante de l’approvisionnement gazier dans la région.

Olivier de Souza

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •