Partager avec votre communauté

En Égypte, le constructeur japonais Toyota Tsusho vient d’annoncer qu’il fabriquera 240 000 minibus qui fonctionneront au gaz naturel. Une production qui se fera en coopération avec l’Organisation arabe pour l’industrialisation.

L’annonce a été faite lors d’une réunion au Caire entre une délégation de la firme, présidée par son directeur régional pour l’Afrique, et la ministre égyptienne de l’Investissement et de la Coopération internationale Sahar Nasr.

Elle fait suite à la volonté exprimée par les autorités égyptiennes de réduire les émissions de CO2 notamment dans le domaine des transports publics.

« Le gouvernement égyptien a fait du remplacement des minibus fonctionnant au diesel par des modèles plus propres une priorité et la fabrication de ces minibus sur le marché intérieur stimulera l’industrie nationale », a déclaré Mme Nasr, selon des propos rapportés par Ahram.

De son côté la délégation japonaise a fait l’éloge des mesures incitatives que la loi égyptienne sur l’investissement a récemment introduit pour encourager les investisseurs, ajoutant que la société est impatiente de profiter des opportunités prometteuses qu’offre l’économie égyptienne.

Toyota Tsusho a déjà investi environ 1 milliard de dollars en Égypte, notamment dans les secteurs des transports, du pétrole, de l’énergie et de l’énergie éolienne.

Olivier de Souza

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •