Partager avec votre communauté

Avec l’acquisition de l’allemand Mobisol, le groupe français Engie est en passe devenir leader du marché des installations solaires hors-réseau sur le continent africain.

Les cartes changent de main sur le plateau du solaire hors-réseau africain. Le groupe français Engie a annoncé ce mardi 03 l’acquisition de la firme allemande Mobisol, dont la procédure d’insolvabilité avait été révélée en avril dernier. Si le montant de l’opération n’a pas été communiqué, l’acquisition va permettre au groupe français d’étendre son offre d’électricité décentralisée au Rwanda, à la Tanzanie et au Kenya, et de renforcer sa position face à l’actuel leader du marché, le kényan M-Kopa qui a vendu près de 630 000 kits solaires depuis sa création en 2010.

Mis à jour le 04 septembre 2019 à 12h11

Avec l’acquisition de l’allemand Mobisol, le groupe français Engie est en passe devenir leader du marché des installations solaires hors-réseau sur le continent africain.

Les cartes changent de main sur le plateau du solaire hors-réseau africain. Le groupe français Engie a annoncé ce mardi l’acquisition de la firme allemande Mobisol, dont la procédure d’insolvabilité avait été révélée en avril dernier. Si le montant de l’opération n’a pas été communiqué, l’acquisition va permettre au groupe français d’étendre son offre d’électricité décentralisée au Rwanda, à la Tanzanie et au Kenya, et de renforcer sa position face à l’actuel leader du marché, le kényan M-Kopa qui a vendu près de 630 000 kits solaires depuis sa création en 2010.

Selon la firme française, le créneau des produits à usage professionnel occupé par Mobisol, et celui des systèmes d’énergie solaire domestiques occupé par Fenix International (filialisé par Engie en 2017), lui permettront de proposer « une gamme inégalée de produits énergétiques abordables et d’atteindre la clientèle des zones rurales comme des zones urbaines », voire de dépasser M-Poka avec au total près de 650 000 kits solaires placés sous son giron.

En effet, le groupe français est déjà présent à travers Fenix sur le marché des installations solaires domestiques au Bénin, en Côte d’Ivoire, au Nigeria, en Ouganda, en Zambie et au Mozambique, où il réunit au total 500 000 clients. Selon ses chiffres, 2,5 millions de personnes seraient impactées par l’électricité produite grâce à ses panneaux solaires.

Reste à voir quelle courbe suivra le marché, puisque celui-ci semble stagner depuis prêt de deux ans. D’après le dernier rapport semestriel produit par Gogla, la vigie du secteur, les revenus totaux du marché sont passés de 252 millions de dollars en 2016, à 211 millions en 2017 et 207 millions en 2018.

Une situation qui contraste avec les dix années passées, car depuis son essor l’industrie a vu affluer plus de 500 millions de dollars d’investissements privés avec l’espoir affiché d’être à terme la solution pour donner accès à l’électricité aux 600 millions d’Africains qui en sont dépourvus – dont près des trois quarts habitent en zone rurale.

 

Source: Jeuneafrique

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •