Partager avec votre communauté

La Banque européenne d’investissement (BEI) a approuvé un financement de 340 millions d’euros pour l’eau et les énergies renouvelables en Afrique.

Des prêts  destinés à la construction des infrastructures durables au Mali, au Tchad, en Guinée, au Malawi et aux Comores. Une grande partie du financement est destinée à l’interconnexion électrique entre la Guinée et le Mali, d’une valeur de 300 millions d’euros avec la construction une ligne électrique à double terne 225 kV en courant alternatif, d’une longueur d’environ 714 km, entre la ville de Sanankoroba au Mali et celle de Nzérékoré en Guinée (en passant par Fomi en Guinée).

Ce projet s’inscrit dans le cadre du Système d’échanges d’énergie électrique ouest-africain (WAPP) de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao).

Une partie du financement de la BEI est dédiée à l’approvisionnement en eau potable au Malawi , un pays ou  4 millions de personnes n’ont pas accès à l’eau potable selon l’Agence des États-Unis pour le développement international (Usaid).

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •