Partager avec votre communauté

Le conseil d’administration de la Banque africaine de développement a approuvé un prêt de 225 millions d’euros pour financer le programme d’appui à l’électricité et à la croissance verte (EGGSP) de l’Égypte. Le financement, fourni dans un contexte mondial difficile, aidera à répondre aux besoins de financement du gouvernement égyptien à la lumière de la pandémie de COVID-19, et soutiendra une base solide d’infrastructures électriques, un catalyseur clé pour le secteur privé et pour la compétitivité du pays.

Le programme de réforme de l’EGGSP vise à promouvoir un secteur de l’électricité durable, compétitif et diversifié qui assure un approvisionnement sûr et soutient l’atténuation du changement climatique et la croissance verte.

«Le déploiement accéléré du programme de réforme de l’EGGSP est essentiel pour répondre aux besoins énergétiques, lutter contre le changement climatique et promouvoir le développement durable en Égypte. Ce programme multipartenaires fournit un modèle de coordination efficace entre les partenaires de développement alors que nous continuons à collaborer avec tous les partenaires de développement pour promouvoir une reprise verte », a déclaré la ministre de la Coopération internationale, SE Dr. Rania Al Mashat.

«L’EGGSP vise à améliorer la sécurité de l’approvisionnement énergétique en augmentant la part des énergies renouvelables et en améliorant la viabilité financière du secteur de l’électricité en vue d’assurer une plus grande participation du secteur privé à l’injection de plus d’investissements dans les énergies renouvelables», SE Dr. Mohamed Shaker, ministre de l’électricité et des énergies renouvelables, a noté.

Au cours des dernières années, l’Égypte a mis en œuvre de solides réformes visant à corriger les déséquilibres macroéconomiques et à améliorer l’environnement des affaires et à favoriser une croissance inclusive. Ces progrès sont toutefois menacés par l’impact de COVID-19 sur les différents secteurs économiques, y compris le secteur de l’électricité, et sur les personnes vulnérables.

«Alors que la pandémie a exercé une pression extrême sur l’économie et la situation sociale, les réformes économiques entreprises par le gouvernement égyptien et la Banque centrale d’Égypte au cours des dernières années ont contribué à créer une plus grande résilience et à fournir un tampon contre des chocs tels que la Pandémie COVID-19 », a déclaré Yacine Fal, directrice générale adjointe de la Banque pour la région Afrique du Nord.

Le financement fourni au titre du soutien de l’EGGSP renforcera les mesures prises par le gouvernement égyptien pour lutter contre la pandémie et protéger les plus vulnérables en ces temps difficiles. Il contribuera également à stimuler de nouveaux investissements privés dans le secteur de l’électricité et à accroître le déploiement d’énergies propres conformément aux objectifs égyptiens de croissance verte.

La responsable pays de la Banque pour l’Égypte, Malinne Blomberg, a souligné que le programme nouvellement approuvé s’inscrit dans la continuité du partenariat de la Banque avec le gouvernement égyptien sur le programme de réforme du pays, déplaçant désormais son attention pour répondre aux besoins imminents à la lumière de COVID-19. ainsi que la phase de reprise qui suivra et qui dépend d’un secteur énergétique efficace et durable. Outre le partenariat avec les autorités nationales, la Banque collabore avec l’Agence française de développement (AFD) et l’Agence japonaise de coopération internationale (JICA) sur le programme.

Source : Banque  Africaine de Développement

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •