Partager avec votre communauté

En Afrique du Sud, Nedbank a annoncé jeudi qu’elle cessera de financer de nouvelles mines de charbon thermique dès 2025. Elle veut aussi réduire, avec effet immédiat, le financement direct alloué aux nouveaux projets d’exploration pétrolière et gazière. La banque ne veut en effet plus avoir de liens directs avec les activités liées aux combustibles fossiles d’ici 2045.

Mike Davis, directeur financier de Nedbank, a déclaré que la banque avait de solides références pour diriger le changement nécessaire pour lutter contre le changement climatique. «Les banques jouent un rôle central dans la conduite d’un développement socio-économique durable au profit de toutes les parties prenantes, en orientant les capitaux là où ils sont le plus nécessaires. Les choix de financement de Nedbank peuvent servir à accélérer la transition vers une économie nette zéro et contribuer au renforcement de la résilience climatique grâce au financement de mesures d’adaptation ».

Nedbank s’est en outre engagée à ne pas financer de nouvelles mines de charbon thermique, quelle que soit la juridiction, à compter du 1er janvier 2025. Nedbank a également annoncé qu’elle ne financera pas directement de nouveaux projets d’exploration pétrolière et gazière avec effet immédiat, et n’allouera aucun nouveau financement pour le pétrole. production, quelle que soit la juridiction, à partir du 1er janvier 2035.

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •