Partager avec votre communauté

La société britannique Gilkes a récemment achevé le projet hydroélectrique Ruo-Ndiza. Le projet porté par Mulanje Renewable Energy injecte 8,2 MW dans le réseau national.

Le projet hydroélectrique Ruo-Ndiza est définitivement achevé. Sa deuxième phase a été récemment commandée par Gilkes. L’entreprise, basée à Kendal, au Royaume-Uni, a mis en œuvre le projet pour le compte de Mulanje Renewable Energy. La deuxième phase du projet a permis la construction d’une centrale au fil de l’eau, c’est-à-dire une installation qui ne dépend pas d’un réservoir d’eau pour son fonctionnement.

L’usine a été construite sur la rivière Ruo, au pied du mont Mulanje, près de la ville de Blantyre, dans le sud du Malawi. L’installation est équipée de deux turbines Pelton de 3,3 MW. La première phase du projet était déjà une centrale au fil de l’eau construite sur la rivière Ndiza. Gilkes a mis en service cette installation en 2019.

Les 8,2 MW d’électricité générés par cette installation sont vendus à la société d’État Electricity Supply Corporation du Malawi (Escom) dans le cadre d’un accord d’achat d’électricité (PPA) signé en septembre 2018 . «Après avoir constaté la pénurie de production d’électricité dans le pays, nous avons proposé d’apporter de l’électricité des rivières Ruo et Ndidza, ce qui atténuerait les pannes sur le réseau national», a déclaré Ian MacKersie, directeur général de Mulanje Renewable Energy en 2019.

 

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •