Partager avec votre communauté

En Égypte, il est désormais interdit de jeter les déchets électroniques dans la poubelle ordinaire. Le gouvernement égyptien a pris des mesures dans le but d’améliorer la gestion et surtout le recyclage des déchets électriques et électroniques. Pour aider les populations à se débarrasser de leurs déchets électroniques, le gouvernement  à lancer une application mobile : e-Tadweer.

L’application permettra la collecte des vieux ordinateurs, de téléviseurs, de téléphones portables… Les populations bénéficieront d’incitations sous forme de bons de réduction pouvant être utilisée pour l’achat d’appareils électriques dans les magasins appartenant aux entreprises qui soutiennent la mise en place de l’application mobile e-Tadweer. Les déchets électroniques récoltés seront destinés au recyclage.

La ministre de l’Environnement Yasmine Fouad a déclaré que l’expansion de l’utilisation de panneaux solaires pour produire de l’électricité entraîne une augmentation des déchets électroniques, ce qui nécessite une réponse rapide aux défis auxquels est confrontée la gestion durable de ces déchets.Elle a expliqué que le ministère a commencé à élaborer une législation pour convertir le secteur informel travaillant dans la gestion des déchets électroniques en un secteur officiel en coopération avec le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) dans le cadre du projet d’élimination sûre des déchets électroniques. Et par ailleurs elle a aussi indiqué que sept usines ont reçu la licence pour « recycler les déchets électroniques en toute sécurité ».

Cette application a été développée dans le cadre de la coopération entre le Suisse et l’Égypte. Les deux pays ont lancé un projet de gestion de déchets électroniques en 2016. La Suisse s’était alors engagée à fournir une assistance technique en matière de recyclage des déchets électroniques et la sensibilisation des populations à la nécessité d’une bonne gestion des déchets non biodégradables.

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •