Partager avec votre communauté

L’entreprise Extranet qui assure la gestion des déchets dans la wilaya d’Alger a décidé de doubler ses passages de collecte des déchets. Le but est de s’adapter au nouveau mode de vie des populations dans un contexte marqué par le confinement partiel à cause de la pandémie du Covid-19.

L’Algérie fait partie des pays africains les plus touchés par le Covid-19. Selon le tout dernier bilan dressé par les autorités, l’épidémie a déjà fait 19 morts sur les 264 personnes testées positives au coronavirus. Pour limiter la propagation de la maladie, les autorités ont pris une série de décisions, notamment le confinement total de la ville de Blida et le confinement partiel de la wilaya d’Alger ainsi qu’un couvre-feu nocturne.

Dans ce contexte, Extranet, l’entreprise en charge de la gestion des déchets dans les 31 communes d’Alger a mis à la disposition des autorités algériennes 8 camions-citernes pour la désinfection des quartiers de plusieurs communes. Pour faire face au changement de comportements des populations, engendré par les mesures de confinement, Extranet a décidé de renforcer ses services. Selon son directeur Mohamed Daoudia, l’entreprise a doublé les patrouilles de collecte de déchets en journée tout en maintenant les patrouilles nocturnes, c’est-à-dire à 20 heures et 23 heures.

Le maintien de certains employés sur le terrain

Avec le confinement partiel en vigueur dans la wilaya d’Alger, les populations sortent leurs ordures aux premières heures de la matinée, obligeant les agents d’Extranet à s’arrimer à la nouvelle cadence. Pour mieux gérer le flux des déchets, l’entreprise met en service toute sa flotte de 315 camions bennes-tisseuses qui collectent 1 700 tonnes de déchets par jour.

Pour ce qui concerne le personnel, Extranet a confiné une partie de ses employés, notamment les cadres de l’administration. Mais les ingénieurs de l’hygiène, les conducteurs et les mécaniciens continuent leur service pour assurer la propreté dans les 31 communes de la wilaya d’Alger pendant cette crise sanitaire. Le directeur de l’entreprise de service public indique aussi qu’une centaine de ses employés habitants près de Blida ont été démobilisés. Les populations de cette ville sont confinées pour 10 jours.

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •