Partager avec votre communauté

Le City Climate Finance Gap Fund, un fonds fiduciaire créé par la Banque mondiale et la Banque européenne d’investissement (BEI), a choisi trois villes africaines pour l’octroi de subventions d’assistance technique. Créé en 2020, le City Climate Finance Gap Fund est un fonds fiduciaire consacré à l’action en faveur du climat qui fournit aux villes des pays en développement un appui à la préparation de projets en phase initiale.

Parmi les neuf villes retenues pour obtenir des subventions d’assistance technique du City Climate Finance Gap Fund (Gap Fund), figurent trois cités africaines. Ces villes sont situées au Maroc, en République démocratique du Congo (RDC) et en Éthiopie. Avec d’autres villes retenues dans le monde, ces cités africaines bénéficieront de 1,8 million d’euros de subventions accordées par le Gap Fund.

À Kinshasa, la subvention de Gap Fund aidera à identifier et à prioriser les investissements dans les solutions basées sur la nature (NBS), les  initiatives écologiques pour les bâtiments publics, les espaces publics et la conception des rues. L’objectif visé est la réduction des émissions de gaz à effet de serre, le renforcement de la résilience et l’amélioration de l’habitabilité, en particulier dans les quartiers à faible revenu et vulnérables.

Dans la capitale éthiopienne Addis-Abeba, la subvention de Gap Fund permettra d’intégrer des plans d’investissement intelligents sur le plan climatique dans la planification du développement urbain, et préparer un plan d’action intégré comprenant des mesures politiques, des investissements prioritaires et une capacité institutionnelle accrue pour un développement urbain vert et résilient au climat.

La ville marocaine de Fès a retenu l’attention des gestionnaires du nouveau fonds dédié à la ville durable. Dans cette ville située au nord-est du royaume chérifien, la subvention d’assistance technique de Gap Fund soutiendra les autorités nationales et locales dans l’élaboration de plans d’action pour le climat au niveau territorial et municipal, notamment dans l’identification d’investissements à faible émission de carbone et résilients, y compris une évaluation de la vulnérabilité au niveau régional, ainsi que le pilotage d’une évaluation de la planification de scénarios dynamiques pour la ville de Fès.

Ce fonds a été  mise en œuvre conjointement par la Banque mondiale et la Banque européenne d’investissement en partenariat avec GIZ et plusieurs autres partenaires.

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •