Partager avec votre communauté

L’édition 2020 de la campagne écologique « Earth Hour » ne s’est pas tenue au Cameroun le 28 mars 2020, comme initialement prévue. Pour des raisons de sécurité liées à la pandémie du Covid-19, le WWF a choisi d’organiser cet évènement plutôt sur la toile que le terrain. La pétition lancée sur internet a déjà été signée par plus de 3 milliards de personnes à travers la planète.

Les activités liées à la protection de l’environnement n’échappent pas au dictat de la pandémie du Coronavirus. Les mesures de lutte contre la propagation de cette maladie contagieuse et hautement mortelle (notamment l’interdiction des regroupements de plus de 50 personnes) ont empêché le WWF-Cameroun d’organiser la treizième édition de la campagne écologique mondiale « Earth Hour » ou encore « Une heure pour la planète ».

« Votre sécurité est une priorité absolue pour nous ! Nous avons annulé notre évènement prévu pour le 28 mars à Yaoundé pour raisons de sécurité compte tenu du contexte du Covid-19. Nous vous invitons à rester chez vous et à participer à Earth Hour d’une manière virtuelle cette année. » a déclaré WWF-Cameroun, dans un communiqué publié le 26 mars 2020, date à laquelle le bilan officiel du Coronavirus au Cameroun s’élevait à deux morts et 88 cas d’infections confirmées.

Sur la toile, la campagne « Earth Hour » se traduit par la signature d’une pétition intitulée « Voix pour la planète». « En signant cette pétition, vous faites savoir aux dirigeants mondiaux que vous vous souciez de la nature et que vous exigez une action politique urgente pour protéger le seul endroit que nous appelons chez nous. » explique l’ONG aux internautes. C’est sous cette formule que la campagne écologique se déroule depuis le 26 mars 2020 à travers le monde. Selon les chiffres du Fonds mondial pour la nature (WWF), plus de trois milliards de personnes dans 190 pays ont déjà signé la pétition. Parmi elles on compte des personnalités, au rang desquelles, le secrétaire général des Nations unies Antonio Guteress, le Premier ministre canadien Justin Trudeau, et la célèbre militante écologiste suédoise Greta Thunberg.

 

 

 

 

Source : AFRIK 21

 

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •