Partager avec votre communauté

Les actionnaires du géant des hydrocarbures Royal Dutch Shell ont massivement voté mardi en faveur de sa stratégie climatique. Les actionnaires ont voté à une majorité (88,74 %) en faveur des plans de transition énergétique visant à atteindre la neutralité carbone en 2050.

C’était la première fois qu’une grande entreprise énergétique soumettait au vote des investisseurs sa stratégie visant à réduire ses émissions de CO2.

Le plan de neutralité carbone de Shell vise à réduire les émissions nettes de carbone de 6 à 8 % d’ici à 2023 par rapport aux niveaux de 2016. L’objectif passe à 20 % en 2030, 45 % en 2035 et 100 % en 2050.Pour cela shell entend réduire progressivement son intensité carbone nette, c’est-à-dire les émissions de CO2 sur la totalité de l’énergie produite, d’un montant de 6 à 8% d’ici 2023, 20% d’ici 2030, 45% d’ici 2035 et totalement (100%) d’ici 2050.

Pour tenir ses engagements, il va renforcer sa présence dans la technologie consistant à capturer le carbone, contestée car devant encore faire ses preuves.

 

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •