Partager avec votre communauté

Un off-grid vient d’être mis en service dans la localité de Qurile, région Somali, à l’est de l’Éthiopie. Il est composé d’une centrale solaire hybride qui affiche une capacité de 325 KW et fournit de l’électricité à 2 000 foyers.

Seleshi Bekele a fait le déplacement de Qurile il y a quelques jours. Le ministre éthiopien de l’Eau, de l’Irrigation et de l’Énergie s’est rendu dans cette localité de la région Somali pour participer à la cérémonie d’inauguration d’une centrale solaire hors de 325 KW récemment construite sous la supervision de l’Ethiopia Electric Utility (EEU).

La centrale solaire hybride alimente un petit réseau électrique qui connecte 2 000 foyers. L’EEU prévoit d’étendre la capacité du centre en fonction de la croissance de cette petite ville de l’est de l’Éthiopie. « Grâce à ces investissements, nous accélérerons l’accès à l’électricité, l’équité et le développement inclusif. Notre programme “5 ans de lumière pour tous” va transformer l’Éthiopie », affirme le ministre Seleshi Bekele.

Dans le cadre de ce programme piloté par le ministère éthiopien de l’Eau, de l’Irrigation et de l’Énergie, l’EEU construira huit nouvelles centrales solaires hybrides d’une capacité cumulée de 4 MW. Ces petites installations seront connectées à de petits réseaux électriques pour alimenter 70 000 foyers. Le gouvernement éthiopien prévoit également d’installer 25 off-grids solaires hybrides d’une capacité cumulée de 8 MW afin d’alimenter des foyers dans les localités non desservies par le réseau électrique nationale dans neuf régions du pays.

Ces systèmes décentralisés devraient permettre d’accélérer l’électrification des zones rurales en Éthiopie. Le taux d’accès à l’électricité dans ce pays d’Afrique de l’Est est de 40 % selon l’Agence des États-Unis pour le développement international (Usaid). Dans les zones rurales éthiopiennes, seulement 29 % des ménages peuvent s’éclairer facilement à la nuit tombée ou recharger leurs téléphones portables. Cette situation contraste avec les zones urbaines où le taux de couverture du réseau électrique national est de 85 %.

Source : Afrik 21

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •