Partager avec votre communauté

la  Banque européenne d’investissement  (BEI), a annoncé son intention de financer l’expansion d’une centrale solaire à l’échelle du réseau au  Burkina Faso  et d’approfondir le travail sur les énergies renouvelables avec le   gouvernement croate .

La BEI accordera un prêt à long terme de 38,5 millions d’euros pour couvrir le coût d’un projet de 70,5 millions d’euros visant à augmenter la capacité de production de la première centrale solaire installée par le service public national d’électricité du Burkina Faso, de son actuelle 37 MW à 50 MW. Le parc solaire a été construit par la  Société nationale d’électricité du Burkina Faso  (Sonabel).

La mise en œuvre du premier projet est une « déclaration de signature » de l’avenant au contrat de financement de la centrale solaire de Zagtouli. D’un coût de 23 millions d’euros, soit 15 milliards de FCFA, il est destiné à augmenter la capacité de production de la centrale de 33 à 50 méga watt. Pour le ministre de l’Energie, des Mines et de Carrières, Ismaël Bachir Ouédraogo, le Burkina ayant l’un des meilleurs ensoleillements de la sous-région avec un énorme potentiel d’énergie solaire, la réalisation de cette centrale permettra de réduire drastiquement le prix du kilowattheure et impliquera un développement durable pour le pays.

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •