Partager avec votre communauté

Un fonds de développement durable destiné à aider les développeurs et exploitants hydroélectriques à évaluer leurs performances environnementales, sociales et gouvernementales (ESG) est désormais ouvert à plus de quarante pays d’Afrique, d’Asie, d’Europe et des Amériques.

Le Fonds d’évaluation ESG de la durabilité de l’hydroélectricité attribuera un total de 1 million de francs suisses (1,02 million de dollars) à 40 projets hydroélectriques ou plus sur quatre ans.

L’initiative est gérée par la division de développement durable à but non lucratif de l’Association internationale de l’hydroélectricité (IHA) et financée par le Secrétariat d’État à l’économie (SECO) du gouvernement suisse.

Les récipiendaires recevront une subvention pour parrainer en partie le coût de la commande d’une évaluation de projet indépendante à l’aide de l’Outil d’analyse des écarts ESG pour la durabilité de l’hydroélectricité (HESG), l’un des outils de durabilité de l’hydroélectricité internationalement reconnus  .

Joao Costa, responsable du développement durable chez IHA, a déclaré: «Ce fonds vise à augmenter le nombre d’évaluations de durabilité à l’échelle mondiale et à faire progresser le développement d’une hydroélectricité durable respectueuse du climat.»

La subvention cofinancera des évaluateurs indépendants, accrédités par l’IHA et un conseil de gouvernance multipartite, pour mener une évaluation à l’aide du HESG. L’évaluation comprend une inspection visuelle du site et des entretiens avec les parties prenantes et se termine par un rapport officiel et un plan de gestion des écarts.

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •