Partager avec votre communauté

La  (GIZ), l’agence de coopération allemande et GFA Consulting Group, un cabinet de conseil européen, ont financé récemment la formation de 40 jeunes de la commune de Suelle, à Bignona au sud du Sénégal, dans le domaine des énergies renouvelables, plus précisément du dépannage des équipements d’énergie solaire. C’était dans le cadre d’un projet de formation et d’insertion (PFI), piloté par le programme « Réussir au Sénégal ».

Le Sénégal progresse dans le domaine du renouvelable. Après acquisition d’un kit solaire ou d’un mini-grid, les populations rurales pourront désormais les faire dépanner à domicile en cas de panne. Une cuvée de jeunes qualifiés en matière de réparation de systèmes solaires vient d’entrer dans le monde du travail. Il s’agit de 40 jeunes de la commune de Suelle, dans le département de Bignona au sud du Sénégal.

Ils ont été outillés dans le cadre d’un projet de formation et d’insertion (PFI), piloté par le programme « Réussir au Sénégal » et financé par la Deutsche Gesellschaft für Internationale Zusammenarbeit (GIZ), l’agence de coopération allemande et GFA Consulting Group, un cabinet de conseil européen actif dans le secteur de la coopération au développement. À présent, les 40 start-uppeurs sont aptes à poser des diagnostics ; à dépanner et même à installer des systèmes solaires dans les villages du département de Bignona. Ils ont déjà commencé les descentes sur le terrain. À ce jour, ils auraient fait le tour des dizaines de villages, où de nombreuses pannes auraient été recensées sur des équipements d’éclairage tels que les lampes solaires, les batteries, les panneaux solaires, etc. Le projet concerne aussi les pompes solaires dédiées à l’irrigation des plantations.

Source : AFRIK21

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •