Partager avec votre communauté

La filiale locale de la multinationale singapourienne Olam Palm a obtenu toutes les autorisations réglementaires pour le développement de son projet de production de biocarburant dans le pays, dans le cadre de la diversification de l’économie nationale.

Le projet d’Olam Palm de construire une usine de production de biocarburants vient de connaitre une avancée. L’entreprise, contrôlée majoritairement par le groupe singapourien Olam international, a reçu le 2 octobre dernier toutes les autorisations y relatives, informe le site Le Nouveau Gabon.

C’était au cours d’une séance de travail présidée à Libreville par le ministre de l’Economie et de la Relance, Jean-Marie Ogandaga. Le ministre de l’Agriculture, Biendi Maganga Moussavou et des représentants du ministère du Pétrole y ont également pris part.

«La production de biocarburant, moins polluant, viendra renforcer la compétitivité de la filière huile de palme et concrétiser l’orientation de notre pays en faveur de la préservation de l’environnement et de la lutte contre les changements climatiques», a assuré le ministre de l’Agriculture, Biendi Manganga Moussavou, sur sa page Facebook.

A travers ce projet intégrant la filière de l’huile et ses dérivés, Olam Gabon entend aider le gouvernement à multiplier les segments porteurs de croissance et à diversifier son économie. «C’est un projet qui nécessite un investissement assez lourd et nous avons dans nos priorités, l’industrialisation du Gabon », a affirmé le directeur général d’Olam Gabon, Alain Ngadjui.

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •