Partager avec votre communauté

Un pas vient d’être franchi dans la mise en oeuvre d’un projet de bauxite situé dans une zone appartenant aux préfectures de Gaoual, Boké et Télimélé. L’étude de faisabilité de ce projet de la société Kebo Energie SA appartenant à l’homme d’affaire guinéen Thierno Madjou Barry communément appelé Barry Angola, a été validée mardi, 22 octobre 2019 par le ministère des Mines et de la Géologie sous réserve de la prise en compte de quelques recommandations.

Il s’agit d’un projet à trois composantes: mine, raffinerie et chemin de fer. L’étude de faisabilité porte sur la partie exploitation minière qui prévoit 10 millions de tonnes de bauxite par an, trois milliards de de dollars d’investissement et environ 6 mille emplois dont 4 mille directs.

Après la validation de ce document, le promoteur de ce projet peut maintenant obtenir l’autorisation d’exploitation de la part des autorités du ministère des Mines et de la Géologie.

L’essentiel des recommandations portaient sur la classification des ressources qui vont faire l’objet d’exploitation, la forme de la présentation du rapport, la poursuite de certaines études notamment les études géotechniques, et de consacrer un chapitre à la partie financement du projet.

Pour convaincre de sa capacité financière pour réaliser ce projet de trois milliards de dollars, la société Kebo Energie a trouvé et présenté des partenaires sud-africains et des anglais. « Nous estimons que si la société est arrivée à cette phase d’étude de faisabilité, elle va pouvoir trouver le financement », confie une autorité du ministère des Mines et de la Géologie au sortir de la salle de validation.

Pour le PDG de cette société, c’est une fierté d’investir dans les mines de son pays. Ce qui cadre avec la volonté des autorités guinéennes actuelles d’aider les nationaux à être ds acteurs de premier plan de l’exploitation minière. « Je suis très content du ministère des Mines et du gouvernement guinéen. Ils nous ont fait confiance. Quand le gouvernement vous donne un document pour aller rechercher une chose dont lui-même ignore l’existence, c’est une marque de confiance. Heureusement qu’on a trouvé des ressources qui justifient un investissement et aujourd’hui les partenaires sont convaincus. On est donc très fier de cette validation et on va se mettre à la tâche », a déclaré Thierno Madjou Barry alias Barry Angola.

Source : guinee114.com

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •