Partager avec votre communauté

L’Autorité maritime du Ghana (GMA) veut assainir le port fluvial de Dambai, situé dans la région d’Oti au Ghana. L’organisme public vient de réceptionner trois navires collecteurs de déchets marins.

Voilà qui devrait améliorer la collecte des déchets au port de Dambai, dans la région d’Oti au Ghana. L’Autorité maritime du Ghana (GMA) met à la disposition de la plage de débarquement, trois navires pour la collecte des déchets. Les bateaux permettront notamment d’assainir les plans d’eau du port de Dambai. Selon Richard Lartey, le directeur adjoint des projets, du suivi et de l’évaluation de GMA la dépollution de la rivière Oti permettra l’augmentation de la production de poissons.

Le port de Dambai sert de point de transit entre le sud et le nord du Ghana. C’est cette situation qui favorise la pollution par le jet de déchets sur le débarcadère. « Pour nous assurer que les navires sont utilisés à de bonnes fins, nos inspecteurs maritimes et nos fonctionnaires viendront régulièrement sur la plage de Dambai, ainsi que sur toutes les autres plages du pays pour s’assurer qu’elles sont toutes propres. L’Autorité s’engagera également dans des exercices éducatifs afin que les fonctionnaires en poste au port sensibilisent continuellement les populations à la propreté des lieux », affirme Richard Lartey.

L’insalubrité constatée à Dambai est aussi visible dans plusieurs parties du Ghana. Le pays produit 12 710 tonnes de déchets solides chaque jour, selon l’entreprise de service public Zoomlion. Ces déchets se retrouvent le plus souvent dans les rues et les cours d’eau. Mais le gouvernement ghanéen redouble d’efforts pour améliorer la gestion des déchets dans le pays. En novembre 2020, les autorités ont lancé la construction des unités de recyclage et de compostage des déchets solides dans les régions de Savannah et de la Volta. Les deux installations seront capables de traiter 600 tonnes de déchets par jour.

Les autorités ghanéennes prévoient aussi de doter Gbalahi (dans le district de Tamale,) d’une station d’épuration et d’une usine de traitement des déchets solides.

 

Source : Afrik 21

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •