Partager avec votre communauté

La Bui Power Authority (BPA), gestionnaires du barrage de Bui dans le district de Banda de la région de Bono, a mis de côté GhC3,033,627.96 pour offrir une formation professionnelle permettant d’améliorer les moyens de subsistance des personnes dans sa zone de chalandise.

Plus de 815 personnes dont la vie a été directement ou indirectement affectée par la construction du barrage hydroélectrique de 400 mégawatts devraient bénéficier de la formation en coiffure, couture, couture, menuiserie et maçonnerie.

La formation faisait suite à une évaluation des besoins menée par le BPA dans les communautés affectées par le barrage – Bui, Bator, Akanyakrom, Dokokyina, Lucene, site du barrage, Agbegikuro et Brewohodi et visait à contribuer à améliorer les conditions socio-économiques des bénéficiaires.

Il devrait être achevé en juin 2020.

M. Fred Oware, président-directeur général (PDG) du BPA, l’a révélé lorsqu’il a présenté du matériel de formation à 63 apprentis qui se sont livrés à la coiffure et à la couture lors d’une cérémonie tenue au camp de réinstallation de Bui.

Les outils comprennent des machines à coudre, des sèche-cheveux, des tables et des chaises et d’autres accessoires de formation, et l’Autorité a en outre payé les frais d’apprentissage couvrant les stagiaires.

M. Oware a souligné la détermination du BPA à garantir que toutes les personnes réinstallées affectées par le projet du barrage de Bui obtiennent un travail décent pour alléger leur sort.

Il a déclaré que le BPA considérait la formation professionnelle comme la meilleure option pour créer des emplois pour les personnes affectées afin d’améliorer leur niveau de vie.

M. Oware a indiqué que l’Autorité avait également construit 10 étangs piscicoles et qu’elle remettrait très bientôt les étangs aux communautés de pêcheurs de la région, affirmant qu’elle étendrait également les projets de développement aux communautés de Banda et Bongase.

Il a donné l’assurance que le BPA ferait en sorte que toutes les communautés affectées dans la zone de captage du barrage bénéficient d’une sorte de programme de développement et d’autonomisation et a exhorté les gens à enterrer leurs différences et à aller de l’avant dans l’unité.

M. Oware a déclaré que sans paix dominante, il serait difficile pour le BPA de développer les communautés et a conseillé aux gens de promouvoir la cohésion sociale.

Nana Kwadwo Wuo II, le chef de Bui, a exprimé sa reconnaissance au BPA pour le niveau de développement observé dans les communautés de réinstallation et a prié l’Autorité de continuer à aider à répondre aux besoins de la population.

Il a déclaré que l’Autorité avait ravivé l’espoir des communautés affectées du barrage et s’était engagée à ce que la population soit prête à promouvoir des relations cordiales avec le BPA pour améliorer le développement dans la région.

M. Salifu Wumbilla, directeur du Département des services généraux du BPA, a déclaré que l’Autorité avait mis en place un programme de bourses pour soutenir les étudiants du supérieur dans la région.

Il a conseillé aux apprentis de prendre leur formation au sérieux et de prendre soin des machines afin qu’à la fin, ils les utilisent pour créer leur entreprise.

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •