Partager avec votre communauté

Le négociant en minerais et matières premières Glencore  a déclaré un cas de force majeure dans son unité de mines de cuivre de Mopani en Zambie et prévoit de suspendre ses opérations dans le pays pendant trois mois, a déclaré mardi le ministre des Mines Richard Musukwa.

Musukwa a déclaré qu’il ne laisserait pas l’entreprise poursuivre le plan car elle n’avait pas respecté la loi. Il a ajouté que le gouvernement avait également rejeté la tentative du mineur de lui donner un préavis de moins de 24 heures pour licencier plus de 11 000 travailleurs, a rapporté ZNBC News .

«Le ministère n’a connaissance d’aucun événement qui se soit produit hors du contrôle raisonnable de Mopani Copper Mines et qui rende l’exploitation minière impossible», a déclaré Musukwa.

Glencore, qui a séparé son activité de cuivre en Afrique de ses activités de cuivre plus vastes l’année dernière, a lancé en mars une revue de Mopani Copper Mines visant à réduire les dépenses. Il a déclaré à l’époque que la baisse des prix du cuivre et l’incertitude causée par la pandémie de coronavirus avaient fait des ravages.

Mopani Copper Mines, qui a produit 119000 tonnes de cuivre en 2018, est détenue à 73,1% par Glencore, 16,9% par First Quantum Minerals et 10% par le bras d’investissement minier zambien ZCCM-IH.

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •