Partager avec votre communauté

Globeleq, premier producteur indépendant d’électricité en Afrique subsaharienne, a signé un accord de développement conjoint avec le gouvernement togolais pour développer un projet d’énergie renouvelable à l’échelle des services publics.

Aux termes de l’accord, Globeleq et le gouvernement togolais ont l’intention de développer entre 24MW et 30MW d’énergie fiable, à faible coût et 100% renouvelable pour soutenir la politique de développement industriel du Togo.

Le projet pourrait prendre la forme d’une centrale hydroélectrique pure, d’une centrale hydroélectrique et solaire combinée, ou d’une centrale solaire avec une batterie de stockage de grande capacité.

La zone de développement du projet se situerait entre Kara et Dapaong selon le choix technologique qui sera fait et sera connectée à la ligne de transport Kara-Mango-Dapaong actuellement en construction.

L’accord a été signé à Lomé le 5 décembre 2019 et sera développé sur un modèle PPP (partenariat public-privé). Il fait partie du Plan national de développement 2018-2022 et est la manifestation concrète de la volonté du gouvernement togolais de renforcer les relations économiques avec le Royaume-Uni.

Le PDG de Globeleq, Mike Scholey, a déclaré: « Nous sommes ravis de travailler avec le gouvernement togolais sur ce projet innovant. Il apportera une nouvelle production d’électricité à faible émission de carbone dans le nord du Togo et favorisera le développement et la croissance dans la région. »

Le ministre togolais des Mines et de l’Énergie, Dèdèriwè Ably-Bidamon, a déclaré: « Le Togo est résolument engagé dans la promotion des énergies renouvelables pour assurer son indépendance énergétique et garantir les bas prix nécessaires à la politique industrielle et créatrice d’emplois souhaitée par le président de la République. Nous sommes ravis de pouvoir avancer sur cette voie avec le soutien de Globeleq et, à travers elle, du gouvernement britannique. « 

Source : AEP

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •