Partager avec votre communauté

Le Fonds pour l’énergie durable en Afrique (Sefa), un fonds fiduciaire administré par la Banque africaine de développement (BAD), accorde son financement pour des études relatives à un programme d’électrification rurale via 57 mini-réseaux verts en Guinée.

Le financement destiné à ce projet d’électrification des zones rurales est apporté par le Fonds pour l’énergie durable en Afrique (Sefa). Administré par la BAD, ce fonds fiduciaire d’une valeur de 95 millions d’euros, alimenté par les gouvernements du Danemark, des États-Unis et de la Norvège, est destiné à soutenir des projets de petite et moyenne envergure dans le domaine des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique.

 Il est prévu que le déploiement des 57 mini-réseaux donne accès à l’électricité à environ 30 000 ménages. Les mini-réseaux devraient ainsi aboutir à la création d’une centaine d’emplois, dont 50 % seront pourvus par des femmes, et pourraient générer des possibilités d’utilisation productive pour au moins 100 micro et petites entreprises », indique la BAD.

Le projet devrait faire progresser le taux d’accès à l’électricité en zone rurale en Guinée, l’un des pays africains les moins avancés en la matière. Selon la banque panafricaine, seulement 7 % des populations rurales ont accès à l’électricité. À en croire la BAD, plus 64 % de la population guinéenne vivent en zone rurale, ce qui représente 8,1 millions de personnes.

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •