Partager avec votre communauté

Une fois réalisé, le pipeline Niger-Bénin dont les travaux ont démarré le 17 septembre 2019 va permettre au Niger d’«accroître sa production qui est initialement d’un million tonne /an pendant la première phase d’exploitation à 4.5 millions tonnes /an pour la deuxième et faire partie des pays exportateurs du pétrole brut sur le marché international », a indiqué dans un communiqué Wapco-Niger, la société en charge de la construction et de l’exploitation du système intégré du pipeline de l’export du pétrole brut.

Toujours d’après la société chinoise, cette manne issue de l’or noir permettra d’améliorer davantage les recettes fiscales du pays, de créer beaucoup d’emplois notamment pour les jeunes, mais aussi d’assurer d’une façon générale un meilleur développement économique et social. « L’exportation du pétrole brut permettra au Niger d’avoir de belles perspectives et de garantir un avenir radieux à sa jeunesse », soutient Wapco-Niger.

Long d’environ 2000 km, ce pipeline va permettre l’exportation du pétrole brut du Niger vers le terminal du port de Sèmè au Bénin.

SG

Source : Niamey tous les deux jours

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •