Partager avec votre communauté

Les gouvernements angolais et namibien ont signé un accord bilatéral pour la construction du barrage électrique transfrontalier de Baynes. Un accord dont la signature permettra le lancement de la procédure de sélection des entreprises qui seront chargées du développement et de la construction de l’infrastructure.

La centrale sera implantée sur le fleuve Cunene qui constitue une frontière naturelle entre les deux pays. Selon les prévisions, sa construction démarrera en 2021 afin de s’achever en 2025. Le coût des travaux a été estimé à 1,2 milliard $ et les études de faisabilité sont déjà en cours. Le barrage électrique de Baynes aura une capacité de 600 MW qui sera partagée à parts égales entre les deux pays.

« Si nous nous en tenons au calendrier de l’accord, nous pourrons respecter les délais de ce projet qui est d’une grande importance pour notre pays », a affirmé Joào Baptista, le ministre angolais de l’Énergie.

La construction de cette nouvelle infrastructure entre dans le cadre de la stratégie « Energy 2025 Vision » de l’Angola, visant à mettre en place de nouvelles capacités électriques en s’appuyant sur le renouvelable et les investissements du secteur privé.

La Namibie de son côté s’est fixé pour objectif de faire passer la part du renouvelable dans son mix énergétique à 70 % d’ici 2030.

Gwladys Johnson Akinocho

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire