Partager avec votre communauté

 Le Conseil d’administration de la Banque mondiale a approuvé aujourd’hui une subvention de 50 millions de dollars de l’Association internationale de développement (IDA) pour améliorer l’accès à l’électricité en Sierra Leone et renforcer la capacité institutionnelle et la gestion commerciale du secteur. Le projet sera également cofinancé par une subvention de 2,7 millions de dollars du Fonds japonais de développement des politiques et des ressources humaines.

Le projet d’ amélioration de l’accès à l’énergie en Sierra Leone soutiendra la reprise économique du pays après le COVID-19 en fournissant de l’électricité aux ménages, aux entreprises, aux dispensaires et aux écoles, ce qui est un élément essentiel du processus de relèvement. Il soutient également le remplacement des usines de production de combustibles coûteuses par de l’électricité à faible coût, ce qui libérerait des ressources budgétaires limitées pour d’autres besoins socio-économiques urgents. Ce projet fournira de l’électricité à environ 276 000 personnes et environ 700 établissements de santé et écoles et contribuera à réduire en moyenne 15 135 tonnes d’émissions de gaz à effet de serre par an.

Seuls 23% des Sierra-Léonais ont accès à l’électricité, ce qui est inférieur à la moyenne subsaharienne de 30%. Le manque d’infrastructures a non seulement un impact sur le bien-être des personnes et leur capacité à accéder aux services, mais il entrave également gravement la compétitivité, la création d’emplois et la réduction de la pauvreté. Les entreprises privées mentionnent une fourniture d’électricité inadéquate comme une cause majeure de coûts élevés, de perturbations de la production et de baisse de rentabilité.

«L’amélioration de l’accès à l’électricité en Sierra Leone est un accélérateur de développement essentiel. Ce projet aidera à combler les principaux déficits d’infrastructure du pays, qui est l’un des éléments les plus fondamentaux pour promouvoir une croissance durable et la création d’emplois dans le cadre de la reprise du COVID-19 », a déclaré Gayle Martin, directrice nationale de la Banque mondiale pour la Sierra Leone . «Des efforts supplémentaires sont nécessaires pour améliorer l’efficacité du secteur, ainsi que sa viabilité financière globale. Outre le financement, la Banque mondiale soutient également un solide programme d’analyse et de connaissances. »

Le projet Améliorer l’accès à l’énergie en Sierra Leone est aligné sur les résultats de la table ronde multipartite sur le secteur de l’énergie tenue en octobre 2019 et de la table ronde sur le redressement de l’Autorité de distribution et d’approvisionnement d’électricité en novembre 2019, où le gouvernement et les partenaires donateurs étaient d’accord sur les priorités du secteur.

 

Source : THEWORLDBANK

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •