Partager avec votre communauté

L’entreprise publique koweïtienne Kuwait Petroleum Corp a signé dimanche un contrat à long terme avec Qatar Petroleum pour l’achat de trois millions de tonnes de gaz naturel liquéfié par an, a annoncé l’entreprise. Le Koweït, pays riche en pétrole mais dont la production de gaz reste faible, importe actuellement 2,5 millions de tonnes de gaz naturel liquéfié (GNL) par an de BP, Shell et Qatar Petroleum.

«L’Etat du Koweït s’engage sur une voie ambitieuse de croissance économique, qui nécessite des sources d’énergie plus propres telles que le gaz naturel qui contribueront à réduire les émissions (de CO2) et à améliorer la qualité de l’air», a déclaré le ministre koweïtien du pétrole, Khaled al-Fadel.

L’accord signé dimanche s’étend sur 15 ans à partir de 2022, lorsque le nouveau terminal de réception de GNL de 3 milliards de dollars au port d’Al-Zour, au sud du Koweït, deviendra opérationnel, selon un communiqué publié par les deux parties. «Cet accord prolonge la relation de longue date du Qatar avec le Koweït en matière d’approvisionnement en GNL jusque dans les années 2030», a déclaré le ministre d’Etat du Qatar pour les affaires énergétiques, Saad al-Kaabi, après avoir signé l’accord.

Le Koweït, un producteur clé de l’Opep qui pompe quelque 2,7 millions de barils de pétrole brut par jour, utilise les importations de gaz naturel pour la production d’électricité et l’industrie pétrochimique. Le Koweït entretient de bonnes relations avec le Qatar et joue un rôle de médiateur dans la crise diplomatique qui oppose depuis 2017 Doha à certains de ses voisins du Golfe, dont l’Arabie saoudite et les Emirats arabes unis.

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •