Partager avec votre communauté

Les sociétés allemandes Boreal Light et Atmosfair travailleront avec les sociétés kenyanes Water Kiosk Ltd et Bilal Sustainable Development Program pour développer 40 systèmes de dessalement d’eau solaire dans plusieurs comtés du Kenya. Le projet nécessitera un investissement de 435 millions de shillings kenyans (plus de 4 millions de dollars).

Plusieurs zones arides et semi-arides du Kenya bénéficieront bientôt de 1 000 m³ d’eau potable par jour. Quatre entreprises viennent d’unir leurs forces pour construire 40 systèmes de dessalement d’eau à énergie solaire dans plusieurs comtés du pays. Les comtés sont Wajir, Garissa, Marsabit, Mandera, Mombasa, Naivasha, Turkana, Machakos, Makueni, Kajiado, Narok, Kwale et Taita Taveta. Ces comtés sont confrontés à une pénurie d’eau potable. Trois villes de Tanzanie bénéficieront également du projet de dessalement de l’eau. C’est le cas d’Arusha, Tanga et Dodoma.

Le projet sera réalisé par les sociétés Boreal Light, Atmosfair, WaterKiosk et Bilal Sustainable Development Program. Ces entreprises financeront les travaux à hauteur de 435 millions de shillings kenyans (plus de 4 millions de dollars). «Le projet de dessalement au Kenya changera la donne dans le déploiement de solutions technologiques durables pour l’approvisionnement en eau des communautés défavorisées du Kenya et du reste de la région. Il s’agit d’un processus viable mais extrêmement coûteux », déclare Hamed Beheshti, PDG de Boreal Light GmbH.

Le rôle de chaque entreprise

Le projet de dessalement sera principalement financé par Atmosfair, une organisation allemande qui propose des compensations pour les gaz à effet de serre émis par les avions, les bateaux de croisière, les autocars et les événements. Il vendra les crédits carbone générés par l’utilisation des systèmes. Boreal Light, une entreprise allemande spécialisée dans les solutions d’énergie renouvelable, fabriquera les systèmes de dessalement de l’eau. WaterKiosk, une fondation kenyane engagée dans la lutte contre la pénurie d’eau, installera et exploitera les systèmes de dessalement à travers le Kenya tout en préparant l’extension à la Tanzanie. Bilal Sustainable Development Program, une organisation kenyane en charge de la durabilité et du développement local supervisera l’ensemble du projet. Il veillera également à ce que les aspects sociaux, juridiques et de durabilité du projet soient respectés.

Avantages du projet de dessalement

Les 40 systèmes de dessalement qui seront construits dans les comtés du Kenya élimineront le sel et autres minéraux de l’eau pour la rendre potable et adaptée à d’autres usages. Des kiosques d’eau potable à énergie solaire seront installés pour approvisionner la population. Le projet soutiendra également plus de 20 piscicultures et l’irrigation de 40,47 hectares de plantations. À terme, plus de 100 emplois permanents seront créés pour les opérateurs de kiosques.

Source : AFRIK21

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire