Partager avec votre communauté

La compagnie australienne Exore Resources a conclu avec la société ivoirienne Smart Mineral Exploration, un accord pour acquérir une participation de 80 % dans un permis d’exploration aurifère couvrant 380 km2 au nord de la Côte d’Ivoire. Le permis se situe, apprend-on, à moins de 15 km du projet Bagoe que détient Exore et étend à 1 725 km2 la superficie de ses propriétés dans la région.

Selon les détails publiés en fin de semaine dernière, l’entreprise australienne doit dépenser 1 million de dollars sur trois ans pour acquérir les 80 % de participation. Elle a le droit d’augmenter ses intérêts à 90 %, si elle réalise une étude de faisabilité définitive pour le projet.

« Depuis le début, la stratégie d’Exore a été d’acquérir une position dominante dans le nord de la Côte d’Ivoire où nous voyons un potentiel de découvertes aurifères majeures. Ce permis additionnel est hautement complémentaire aux permis déjà accordés, car il se trouve à proximité des découvertes aurifères Véronique et Antoinette de la compagnie », explique Justin Tremain (photo), DG d’Exore Resources.

Les propriétés de la compagnie se trouvent à la convergence de deux des ceintures aurifères les plus prolifiques d’Afrique de l’Ouest, en l’occurrence celles de Tongon et Syama. Dans la même zone se situent de grandes mines d’or actuellement en exploitation comme Tongon (Barrick), Syama (Resolute) ou encore Sissingué (Perseus).

Louis-Nino Kansoun ( Agence Ecofin)

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •