Partager avec votre communauté

Transnet, la société publique sud-africaine de logistique et de fret, et qui exploite les réseaux de gazoducs de l’Etat, prévoit de lancer un appel d’offres international, l’année prochaine, en vue de se doter d’un terminal d’importation de gaz naturel liquéfié (GNL). Le terminal qui sera situé au port de Richards Bay, devrait traiter sa première cargaison de gaz en 2024.

La société publique exploitera l’usine. Il faut dire que la Société Financière Internationale (SFI) a accepté de fournir 2 millions de dollars pour aider à finaliser les plans de conception, de financement, de construction et d’exploitation du site.

Ce projet nécessitera que les gazoducs existants soient réaménagés pour transporter le gaz entre Durban et Johannesburg, a fait savoir Jabulani Sithole, directeur des activités pétrolières et gazières de Transnet. Pour l’instant, on ne sait pas si l’unité de regazéification sera logée en onshore ou en mer.

L’Afrique du Sud entrevoit déjà l’Angola et le Mozambique comme fournisseurs potentiels de ce gaz, car Sasol, son fournisseur traditionnel a déclaré qu’il sera confronté à des contraintes d’approvisionnement, à partir de 2023.

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •