Partager avec votre communauté

Le CEA, représenté par l’administrateur général François Jacq et l’Agence fédérale de l’énergie atomique ROSATOM, représentée par son directeur général Alexey Likhachev, ont signé, le 10 juillet 2019, un document stratégique sur la coopération industrielle dans le domaine du nucléaire et plus largement dans le domaine de l’énergie, entre la Russie et la France.

Le document envisage la coordination des projets franco-russes sur la construction et l’exploitation des centrales nucléaires de grande puissance, la coopération dans les domaines des énergies renouvelables, la numérisation, la gestion des déchets radioactifs et des combustibles nucléaires irradiés. L’objectif est d’optimiser la coopération industrielle bilatérale et de faciliter l’échange d’informations.

Cette signature s’inscrit dans la continuité du document sur le partenariat franco-russe, signé le 24 mai 2018 à Saint-Pétersbourg en présence du Président russe Vladimir Poutine et son homologue français Emmanuel Macron. Le document souligne que la Russie et la France partagent une approche commune quant au développement de l’énergie nucléaire et son rôle dans la réalisation des objectifs de l’Accord de Paris et de la Convention cadre des Nations Unies sur les changements climatiques.

« Ce document renforce encore davantage notre partenariat historique avec la Russie et permet une collaboration optimale sur l’ensemble de la filière nucléaire pour une meilleure gestion du cycle du combustible. Nous sommes très heureux que cette coopération ait été étendue aux énergies renouvelables », a souligné François Jacq.

« La coopération à long terme entre la Russie et la France dans le domaine nucléaire compte déjà plus de 45 ans. Nous sommes fiers de notre coopération avec nos partenaires français et nous considérons ce document comme une nouvelle étape dans la future coopération productive », a remarqué Alexey Likhachev.

A propos du CEA

Le Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA) est un organisme public de recherche à caractère scientifique, technique et industriel (EPIC).?
Acteur majeur de la recherche, du développement et de l’innovation, le CEA intervient dans quatre domaines : la défense et la sécurité, les énergies bas carbone (nucléaire et renouvelables), la recherche technologique pour l’industrie et la recherche fondamentale (sciences de la matière et sciences de l?a vie). S’appuyant sur une capacité d’expertise reconnue, le CEA participe à la mise en place de projets de collaboration avec de nombreux partenaires académiques et industriels.

Source : Communiqué CEA

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •