Partager avec votre communauté

Le FMO, l’institution néerlandaise de financement du développement, a lancé en collaboration avec l’organisme britannique Shell Foundation, Energy Entrepreneurs Growth Fund (EEGF) dédié aux entreprises d’Afrique subsaharienne évoluant dans le secteur de l’énergie. Le fonds qui projette de mobiliser un montant de 120 millions $ a réalisé son premier closing avec 45 millions $.

L’EEGF qui a une durée de vie de 12 ans, fournira des financements ainsi qu’une assistance technique à plus de 25 entreprises de la région.

Citant des recherches de l’OCDE, le FMO souligne le fait que l’Afrique subsaharienne a le taux d’accès à l’énergie le plus bas du monde avec 600 millions de personnes privées d’électricité et plus de 125 millions de ménages n’ayant pas accès à des services énergétiques modernes.

« Le manque d’accès à l’énergie est l’un des plus grands obstacles au développement. Nous voulons accompagner des entreprises innovantes qui fournissent de l’énergie solaire hors réseau en Afrique », a commenté Frederik van Pallandt, directeur de l’énergie chez le FMO.

Chamberline MOKO

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •