Partager avec votre communauté

Le gouvernement libérien vient de signer avec la Banque africaine de développement (BAD) un accord de financement au profit du secteur électrique. Le projet, objet de cet appui, est la Renewable Energy Electrification of Liberia (REEL Project) dont le coût de mise en place a été évalué à 33,74 millions.

Le projet qui sera mis en œuvre sur une durée de 4 ans a pour objet principal, la construction d’une centrale hydroélectrique sur les chutes de Gbedin situées sur le fleuve St John. Dune capacité de 9,34 MW, l’infrastructure sera une source fiable qui permettra l’extension de l’accès à l’énergie dans les régions reculées du pays.

Rappelons que le Liberia a actuellement une capacité électrique d’environ 35 MW, qu’elle compte accroître avec la mise en place de nouvelles centrales, dont des barrages hydroélectriques.

Gwladys Johnson Akinocho

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •