Partager avec votre communauté

Le Libéria Petroleum Regulatory Authority a annoncé le lancement de son prochain cycle de licences offshore, qui devrait commencer en avril 2020.

Neuf blocs seront proposés dans le bassin Harper, l’une des dernières régions inexplorées et non forées au large de l’Afrique de l’Ouest. La société de géophysique TGS détient une gamme de données multi-clients sur cette superficie pour soutenir le cycle de licences, y compris 5 272 kilomètres de données 2D et 6 276 kilomètres carrés de données sismiques, gravimétriques et magnétiques 3D.

Des pièges structurels de Syn-rift peuvent être identifiés sur une grande partie de la zone, qui offrent une prospectivité à plusieurs niveaux, avec des analogues directs à la production de champs dans les bassins voisins. La modélisation prédit la maturité et l’expulsion de la roche source postérieures au tectonisme principal dans le bassin, et la présence de phoques est évidente dans les analogues de la marge de transformation de l’Afrique de l’Ouest. De plus, des systèmes de ventilateur de pente et de fond de bassin du Crétacé démontrant un caractère de grande amplitude ont été identifiés, dont certains couvrent plus de 300 kilomètres carrés. L’évaluation volumétrique de ces caractéristiques suggère que des champs de plus d’un milliard de barils de pétrole en place pourraient être présents.

« C’est un moment décisif pour le pays et l’Autorité est ravie de parvenir à un accord avec toutes les parties, y compris TGS et NOCAL, pour promouvoir la superficie extracôtière du Libéria et attirer les investissements nécessaires au Libéria pour soutenir le programme en faveur des pauvres pour la prospérité et le développement ( PAPD) sous l’égide et la direction du président, le Dr George Manneh Weah », a commenté Archie N. Donmo, directeur général de la LPRA.

Son Excellence le Dr Weah fera une annonce officielle de la date effective d’octroi de la licence en 2020, sur la base de la recommandation de l’Autorité (LPRA), en collaboration avec NOCAL et TGS.

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •