Partager avec votre communauté

Le cartel des pays exportateurs et son allié russe vont diminuer leurs volumes d’un demi-million de barils par jour en plus, afin de soutenir les cours du brut. Le baril de brent a progressé de 1, 6 % vendredi après l’annonce de cette décision. De quoi soutenir l’entrée en Bourse de la compagnie pétrolière saoudienne Aramco la semaine prochaine.

L’Opep et ses alliés ont surpris le marché vendredi en annonçant qu’ils allaient réduire leur production de pétrole dans une proportion plus importante que prévu. Cette nouvelle restriction concertée de l’offre mondiale a fait grimper le baril de brent de 1,6 % vendredi, à plus de 64 dollars.

Les quatorze pays exportateurs et dix Etats alliés menés par la Russies étaient réunis au siège de l’Opep À Vienne depuis Jeudi .Après deux jours de négociations, ils ont annoncé que leur production combinée serait réduite de 1,7 million de barils par jour à partir de janvier, soit 500.000 de plus que les quotas qui sont en vigueur. Alliés depuis trois ans pour faire face au boom du pétrole de schiste américain, ces 24 pays représentent, ensemble, plus de la moitié de l’offre mondiale.

 

lesechos.com

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •