Partager avec votre communauté

En mars 2017, le Conseil d’administration de la Banque africaine de développement (BAD) a donné son feu vert à un prêt concessionnel prioritaire de 25 millions de dollars EU en faveur du Mali, pour financer le projet de centrale solaire photovoltaïque (PV) de Ségou, toute première centrale électrique photovoltaïque à grande échelle.

Au Mali, le gouvernement vient d’adopter  récemment deux décrets relatifs à des projets de construction de centrales solaires d’une capacité combinée de 83 MW. Il s’agit respectivement des centrales solaires photovoltaïques de Ségou (33 MW) et de Fana (50 MW).

Le contrat de concession de la centrale de Ségou conclu avec la compagnie électrique Ségou Solaire en 2015 a fait l’objet d’un avenant. Il est relatif à la réduction du coût de réalisation du projet qui a été rendue possible par la baisse du prix des équipements solaires au cours des dernières années. Une autre modification a été faite sur les clauses de mise en œuvre du projet en lui-même.

« Le retard observé dans l’exécution du projet et la baisse du prix de cession du kilowattheure ont rendu nécessaire une nouvelle révision du contrat concernant notamment la définition de certains termes, le droit de substitution de l’acheteur, le régime fiscal et douanier applicable et les modalités de mise en œuvre de la convention de cautionnement »  Conseil des ministres.

Des  projets qui permettront de réduire le déficit énergétique  du Mali et d’accroître la part de sa population ayant accès à l’électricité.

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •