Partager avec votre communauté

Dr Mahamadou Bassirou Tangara, spécialiste de l’économie du développement estime que si les confinements se poursuivaient, les économies de nos pays seront impacter directement principalement celle du Mali. Au Mali, il se pourrait qu’il y ait une possible hausse du prix des hydrocarbures.  

Le Mali n’a jusque là (dimanche 22 mars) connu de cas de Covis 19. Mais avant d’éventuel cas, les autorités ont pris de mesures allant dans le sens de la prévention. Au-delà de l’urgence de santé publique, le Covid-19 menace toute l’économie mondiale comme en témoigne la baisse drastique des produits de consommation mais aussi des pétroliers.

Dr Mahamadou Bassirou Tangara, spécialiste de l’économie du développement, maitre assistant et enseignant chercheur à la Faculté des sciences économiques et de gestion, estime que si les confinements se poursuivaient, cela peut impacter directement sur les économies.

Il explique qu’à partir du moment où les économies sont interconnectées et que certaines économies sont une économie de production, d’autres une économie de consommation, ipso-facto, les populations ressentiront les conséquences engendrées par le Covid 19.

Pour le cas Mali, le spécialiste souligne que notre économie étant une économie de consommation, on pourrait s’attendre à une augmentation du prix des produits de consommation. « Du moment où la productivité va baisser, l’offre diminue et le prix va augmenter », a affirmé M. Tangara. Et d’ajouter que le prix des transports chez nous est lié au prix du pétrole. Or, il s’avère que depuis quelques jours, l’on constate une baisse drastique des produits pétroliers dans les pays producteurs mais aussi la fermeture des frontières des pays exportateurs ou de transit du carburant.

Déjà, la Commission économique pour l’Afrique (CEA) met en garde. Pour elle la crise actuelle du coronavirus peut sérieusement compromettre la croissance déjà stagnante de l’Afrique avec les pays exportateurs de pétrole perdant jusqu’à 65 milliards de dollars de revenus alors que les prix du pétrole brut continuent de chuter.

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire