Partager avec votre communauté

La compagnie minière Kodal Minerals prévoit de commencer avant la fin du mois de novembre 2020 un programme d’exploration sur son projet aurifère Dabakala, en Côte d’Ivoire. L’objectif annoncé est de tester la minéralisation du projet, en attendant l’obtention d’un permis d’exploitation pour son projet phare de lithium Bougouni au Mali.

Les précédents travaux réalisés sur le projet Dabakala ont permis d’identifier une nouvelle zone d’anomalie aurifère s’étendant sur plus de 8 km de long et 2 km de large. Une zone qui nécessite un échantillonnage intercalaire pour définir des cibles en vue de futurs forages de reconnaissance. Il s’agit d’une grande anomalie de surface, s’étendant sur plus de 10 km de direction et jusqu’à 800 m de largeur et l’exploration en est à un stade précoce. Le travail de suivi effectué par la société a comblé l’anomalie à un espacement nominal de 1 km x 200 m sur l’anomalie clé (et des notes qui sont toujours très larges et de niveau de reconnaissance) et les résultats d’analyse reçus confirment l’anomalie avec des résultats jusqu’à 97ppb retournés et confirmant l’étendue de l’anomalie.

En Côte d’Ivoire, Kodal détient, en dehors de Dabakala, plusieurs autres prospects aurifères, en l’occurrence les projets Korhogo et Boundiali. La compagnie est également en coentreprise avec Resolute Mining sur 3 autres projets pour lesquels elle a fait des demandes de licence aux autorités. Dès que l’échantillonnage géochimique prendra fin à Dabakala, elle s’activera sur ses actifs d’exploration au Mali.

 

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •