Partager avec votre communauté

AngloGold Ashanti vise à augmenter progressivement la capacité de sa mine de Mponeng en Afrique du Sud à 50% après une fermeture de plus d’une semaine, car 196 travailleurs ont été testés positifs pour covid-19.

Le mineur d’or a déclaré avoir commencé lundi un redémarrage progressif de Mponeng – la mine la plus profonde du monde – avec quatre équipages au premier quart, soit seulement 9% de l’effectif complet normal de 44 équipages.« Notre objectif est une augmentation progressive de la capacité jusqu’à 50% », a déclaré le porte-parole d’AngloGold Ashanti, Stewart Bailey, dans un communiqué envoyé par e-mail.

Au cours de la fermeture, la société a veillé à ce que la recherche des contacts soit terminée, a examiné les protocoles sur le site, s’est engagée avec le gouvernement et les syndicats et a procédé à un nettoyage en profondeur des «zones clés», a déclaré Bailey.

La grande majorité de ceux qui ont été testés positifs restent asymptomatiques et les symptômes sont bénins pour ceux qui en ont, a ajouté Bailey, soulignant la difficulté pour les entreprises à identifier clairement la maladie et à arrêter sa propagation.

Toutes les mines d’Afrique du Sud ont été autorisées à fonctionner à pleine capacité à partir de lundi, lorsque le pays a encore assoupli les restrictions de Covid-19, qui ont probablement déjà entraîné une baisse de 8 à 10% de la production minière pour cette année.

Mais certains travailleurs, en particulier ceux employés dans les mines profondes, ont exprimé des inquiétudes quant au retour au travail dans un environnement où la distanciation sociale est difficile.

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •