Partager avec votre communauté

La République démocratique du Congo prévoit une baisse de 20% des revenus miniers en raison des retards du projet et de la baisse des prix des minéraux en raison de la covid-19, a déclaré le ministre des Mines Willy Kitobo Samsoni.

Plusieurs mineurs congolais ont dû retarder la construction de nouvelles installations de production destinées à se conformer aux restrictions à venir sur l’exportation de concentrés de cuivre et de cobalt en raison de la pandémie mondiale, a déclaré Kitobo lors d’une conférence en ligne.

« Presque tous ces projets ont été reportés à l’année prochaine », a-t-il déclaré. «À court terme, nous avons perdu certains projets qui auraient dû se terminer et nous avons donné un peu plus de production.»

Le Congo est le plus grand producteur mondial de cobalt et le plus grand exportateur africain de cuivre. Le ministère des Mines a déclaré en février qu’à la mi-2020, il commencerait à appliquer des règles qui interdisaient les exportations de concentrés de minéraux afin d’ajouter plus de valeur aux expéditions de minerais du Congo en les raffinant dans le pays.

Le gouvernement autorisera toujours les exportations d’hydroxyde de cobalt pour le moment en raison d’un manque d’électricité dans le pays pour alimenter ses raffineries, a déclaré Kitobo.

Alors que les revenus sont en baisse, la production de cuivre et de cobalt n’a pas été grandement affectée par la pandémie, a déclaré Kitobo. Les plus grands mineurs du Congo sont Glencore Plc et China Molybdenum Co. Ltd.

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •