Partager avec votre communauté

Le Zimbabwe a interdit l’utilisation du mercure dans l’exploitation minière et a placé des contrôles sur sa libération des opérations industrielles, rejoignant plusieurs pays qui ont progressivement éliminé le métal toxique, ont rapporté mardi les médias d’État.

L’interdiction affectera les mineurs d’or à petite échelle qui l’utilisent pour extraire de l’or. Les petits mineurs produisent désormais plus de la moitié de la production de lingots du pays.

Le journal public Herald a rapporté que le Zimbabwe avait ratifié la Convention de Minamata interdisant l’utilisation du mercure dans l’exploitation minière et mis en place des mesures réglementaires pour empêcher son rejet des équipements industriels tels que les chaudières, les incinérateurs et les centrales électriques.

Le mercure, qui est facilement accessible aux mineurs au Zimbabwe, est hautement toxique et pose de graves risques pour la santé publique lorsqu’il contamine les aliments et les eaux souterraines.

 

 

 

Source : Mining.com

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •