Partager avec votre communauté

Trevali Mining  cherche à utiliser l’énergie solaire pour réduire ses émissions de gaz à effet de serre dans sa mine souterraine de zinc-plomb de Rosh Pinah, dans le sud-ouest de la Namibie.L’accord devrait également réduire les coûts énergétiques de Rosh Pinah de 18% pour Trevali pendant la durée de l’accord. Le mineur paiera un taux fixe pour l’électricité, EMESCO prenant la responsabilité de la conception, de l’autorisation, du financement et de la mise en œuvre du système d’énergie solaire sur une propriété voisine sans frais pour Trevali.

Le mineur canadien de métaux communs a signé un accord d’achat d’énergie renouvelable de 15 ans avec Emerging Markets Energy Services Company (EMESCO) qui fournira 30% de l’énergie solaire de la mine et réduira les émissions globales de l’entreprise de 6%.

Trevali s’est engagé à réduire ses émissions de GES de 25% d’ici 2025, par rapport à un scénario de référence 2018.

La société envisage une extension de Rosh Pinah – RP2.0 – de 700 000 t / an à 1,3 million de t / an, avec une étude de faisabilité attendue dans la seconde moitié de l’année. S’il va de l’avant avec l’expansion, EMESCO augmentera sa fourniture d’électricité afin que l’énergie solaire continue de représenter 30% de la consommation annuelle d’énergie de la mine.

«Notre programme de développement durable s’engage à réduire considérablement les émissions de GES, et avec la signature de cet accord avec EMESCO, nous avons franchi une étape majeure dans la réalisation de notre engagement en garantissant les énergies renouvelables tout en réduisant nos coûts énergétiques prévus», a déclaré Ricus Grimbeek, Trevali’s Président et CEO.

«L’accord avec EMESCO a été conçu pour s’adapter à la production de la mine, de sorte que lorsque nous serons prêts à prendre la décision de construire le projet d’extension RP2.0, la fourniture d’électricité augmentera pour répondre à nos besoins.»

Trevali détient une participation de 90% dans Rosh Pinah, dont 10% sont détenus par des plans d’autonomisation à large échelle et des employés.

 

Source :  Canadian Mining Journal

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire